Catéchèse

Je désire que mon enfant aille au catéchisme quelle est la démarche à suivre ?

La catéchèse commence en CE1 avec le parcours « Trésor de la Foi ».
Les enfants se retrouvent en groupe tous les 15 jours.
Des rassemblements Parents et Enfants ont lieu une fois par trimestre.

Les enfants de  CE2 ont  les documents « Nathanaël ».
I
ls se retrouvent tous les 15 jours. Trois Temps forts sont proposés le mercredi après-midi .

Les CM1 & CM2 utilisent les documents
« A la rencontre du Seigneur » avec le livre « Parle Seigneur, ta Parole est un trésor ».
Les CM1 reçoivent le sacrement du pardon individuellement lors de Temps Forts.
Les CM2 se préparent à recevoir l’Eucharistie avec des temps Parents-Enfants et ne retraite de Première communion.

Les enfants non baptisés peuvent rejoindre les groupes de caté, un parcours de préparation au baptême leur est proposé sur 1 année avec 4 étapes.

Les catéchistes se retrouvent régulièrement pour préparer les rencontres avec les enfants, partager et échanger la Parole de Dieu.

Contacts : à la Maison Paroissiale

Si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à  venir rejoindre l’équipe.
L’Évangélisation est l’affaire de tout baptisé.

messe et dîner des catéchistes à N.D. de la Roche

 Pourquoi inscrire votre enfant au catéchisme

« Transmettre la foi », une aventure au long cours !

Comment nous y prenons-nous ?

Transmettre la foi ! Depuis le jour où j’ai donné la vie à mes enfants, puis demandé pour elles le baptême, je les ai accompagnées dans la catéchèse, la réception des sacrements, ma conception de la transmission de la foi a beaucoup changé 
Et l’attitude et les mots tout simples de ma petite-fille m’interpellent en profondeur :

  • que transmettons-nous du mystère pascal qui est au centre de notre foi chrétienne ? – Comment nous y prenons-nous ?
  • Comment les disciples ont-ils appris à prier, à servir, à aimer ?
  • Comment le Christ les a-t-il enseignés, ainsi que les foules venant à Lui ?… 
    Les questions se bousculent… Ce que le Christ disait, il le vivait, Il était Parole vivante, Parole incarnée au cœur du monde.

Dieu a changé de visage

Enfant, je n’ai pas entendu que Dieu est Amour, Il était plutôt celui qui punit et est étranger au bonheur de l’homme. Il m’a fallu des années pour que mûrisse ma foi, et c’est bien l’expérience d’une rencontre avec le Ressuscité qui a transformé ma vie, l’a ouverte à la confiance, à l’espérance, à l’humilité et la joie d’être enfant de Dieu, sans cesse appelée à sortir de mes habitudes, certitudes, pour oser un pas-à-pas avec Jésus, éclairée par la Parole, instruite par les événements et la présence du Seigneur au long des jours et des nuits, nourrie de l’Eucharistie.

Alors je comprends que la transmission de la foi est une aventure au long cours : ce que je peux donner, imparfaitement, de l’espérance pascale qui m’habite, sera encore renouvelé, régénéré par la Parole qui me dit que Jésus – Dieu fait homme – vient habiter parmi nous et en nous, pour nous transformer en Lui, afin d’être donné au monde aujourd’hui, là où nous sommes, en commençant par nos plus proches, par nos enfants.

Un dimanche, j’ai vu ma petite-fille s’avancer pour la communion, être bénie par le prêtre et repartir à sa place en sautillant. Joie d’un enfant, d’un amour donné et reçu, du haut de ses 6 ans !

Transmettre la foi, c’est d’abord aimer. Lui, le Seigneur, le premier, nous a aimés (cf. 1 Jn 4, 19). 
Transmettre la foi, c’est recevoir de Lui la grâce de redonner cet amour reçu sans retour, c’est essayer d’aimer à mon tour, comme Lui !

Transmettre la foi, une aventure au long cours