Lien quotidien paroissial

Mardi 2 mars

Parole de Dieu du jour : Matthieu 23,1-12

Commentaire :


Les pharisiens sont en conflit avec Jésus parce qu’il essaie de les éloigner de la banalité. Il veut les attirer vers une pensée profonde – une relation dynamique avec le Dieu vivant.


Qu’en est-il de moi? Est-ce que je vis de manière superficielle, en m’inquiétant toujours de ce que les autres pensent de moi? En passant d’une chose à l’autre, tout en ignorant les appels de Dieu au plus
profond de mon cœur?


Seigneur, aide-moi à écouter ce que tu essaies de me dire. Que mes rencontres quotidiennes avec toi me transforment graduellement en disciple selon ton cœur.

pour lire la suite ……télécharger

Lien quotidien paroissial

Lundi 1er mars

Parole de Dieu du jour : Luc 6,36-38

Commentaire :

Jésus nous invite à être comme Dieu – rien de moins ! Il n’a pas l’intention de nous submerger ni de nous faire sentir frustrés par une invitation si énorme ; mais il veut nous appeler à l’immensité de la capacité de Dieu dans l’amour. Dans notre humanité, nous ne sommes pas infinis, mais nous sommes appelés au grand amour et à l’espérance. L’invitation nous parvient tels que nous sommes dans nos vies, nous appelant dans la vie de Dieu.

Le jugement, la condamnation et le manque de pardon inhibent le bien et bloquent l’esprit. Seigneur, aide-moi à être généreux, non pas en forçant quelque chose en moi-même, mais en partageant pleinement ce que tu me donnes.

Dix conseils de saint Benoit susceptibles de changer notre quotidien (3) : Transformer chaque tâche en prière

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien hebdomadaire paroissial

Dimanche 28 février

Deuxième dimanche de Carême

Commentaire du pape François

L’Évangile d’aujourd’hui, deuxième dimanche de carême, nous invite à contempler la transfiguration de Jésus (cf. Mc 9, 2-10). Cet épisode doit être relié à ce qui était arrivé six jours auparavant, quand Jésus avait révélé à ses disciples qu’à Jérusalem, il aurait dû « beaucoup souffrir, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, après trois jours, ressusciter » (Mc 8, 31). Cette annonce avait mis en difficulté Pierre et tout le groupe des disciples, qui n’acceptaient pas l’idée que Jésus soit refusé par les chefs du peuple, puis tué. En effet, ils attendaient un Messie puissant, fort, dominateur ; au contraire, Jésus se présente comme humble, comme doux, serviteur de Dieu, serviteur des hommes, qui devra donner sa vie en sacrifice, en passant par la voie de la persécution, de la souffrance et de la mort. Mais comment peut-on suivre un Maître et un Messie dont la vie terrestre se serait conclue de cette façon ? C’est ce qu’ils pensaient. Et la réponse arrive précisément par la transfiguration. Qu’est-ce que la transfiguration de Jésus ? C’est une apparition pascale anticipée.

Jésus prit avec lui les trois disciples Pierre, Jacques et Jean et « les emmène seuls, à l’écart, sur une haute montagne » (Mc 9, 2) ; et là, pendant un moment, il leur montre sa gloire, gloire de Fils de Dieu. Cet événement de la transfiguration permet ainsi aux disciples d’affronter la passion de Jésus de façon positive, sans être bouleversés. Ils l’ont vu comme il sera après la passion, glorieux. Et ainsi, Jésus les prépare à l’épreuve. La transfiguration aide les disciples, et nous aussi, à comprendre que la passion du Christ est un mystère de souffrance, mais est surtout un don d’amour, d’amour infini de la part de Jésus. L’événement de Jésus qui se transfigure sur la montagne nous fait aussi mieux comprendre sa résurrection. Pour comprendre le mystère de la croix, il est nécessaire de savoir par avance que Celui qui souffre et qui est glorifié n’est pas seulement un homme, mais est le Fils de Dieu, qui par son amour fidèle jusqu’à la mort nous a sauvés. Le Père renouvelle ainsi sa déclaration messianique sur le Fils, déjà faite sur les rives du Jourdain après le baptême, et exhorte : « Ecoutez-le !» (v. 7). Les disciples sont appelés à suivre le Maître avec confiance et espérance, malgré sa mort ; la divinité de Jésus doit se manifester justement sur la croix, justement dans sa mort «de cette façon », à tel point qu’ici l’évangéliste Marc place sur la bouche du centurion la profession de foi : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu !» (15, 39).

Tournons-nous à présent en prière vers la Vierge Marie, la créature humaine transfigurée intérieurement par la grâce du Christ. Nous nous en remettons avec confiance à son aide maternelle pour poursuivre avec foi et générosité le chemin du carême.

                                                                                                                                              Pape François

Informations paroissiales :

Messes de semaine

Mardi 2 Mars messe à 9h à Pontcharra, mercredi 3 Mars messe à 17h à Ancy ; Jeudi 4 Mars messe à 9h à sainte Madeleine, Vendredi 5 Mars messe à 17h chapelle de Vindry

Messes dominicales :

Samedi 6 Mars à 16h30 à Pontcharra ; dimanche 7 Mars à 9h à saint Clément ; 10h à sainte Madeleine ; 11h à saint Romain de Popey.

Adoration du saint Sacrement : tous les samedis matin de 10h à 12h : exposition du saint Sacrement. Un prêtre est aussi à votre disposition pour une démarche du sacrement de réconciliation.

Vendredi 5 Mars à 10h30 : célébration de Carême avec les enfants de l’école saint Ferréol de Saint Forgeux

Samedi 6 Mars : journée de récollection avec les catéchistes de la paroisse en l’abbaye bénédictine de Pradines.

LE COIN DES FAMILLES

Évangiles selon Saint Marc 9, 2-10 : La transfiguration

Les vidéos de la semaine proposent le récit de la Transfiguration de Jésus, commenté par la petite Marthe et la réponse du frère Alexandre à la question de Théobule : « Jésus savait-il qu’il était Dieu ?

Jeux activités et coloriage à imprimer, le commentaire, la prière et les activités prolongent la réflexion sur ce grand passage de l’Évangile. On y retrouve aussi une deuxième pièce pour fleurir l’Arbre de Vie !

   MESSE EN MÉMOIRE DES DÉFUNTS DU COVID SUR NOTRE PAROISSE

A la demande du pape François, toutes les communautés chrétiennes sont invitées à prier pour toutes les victimes de la Covid 19 depuis un an.

Le père Bruno-Marie Duffé, secrétaire du Dicastère pour le développement humain intégral, conseiller spécial du pape François et originaire des Olmes, viendra célébrer la messe d’intention pour toutes les victimes de la Covid 19. Une lettre est adressée aux familles de notre paroisse .

PARTENAIRE de Carême 2021

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CCFD.png.

Le CCFD vous partage ces projets.

Une seule planète, une seule humanité, une seule solution, l’écologie intégrale

Le CCFD terre solidaire vous présente son projet aux Philippines :

                       Faire face au dérèglement climatique

                                   Mercredi 03 mars à 20H

                            Lien de connexion : https://200m.us/j/95691017905

Contacts : Georges Garnier 06 32 15 50 12 – Suzanne Desgouttes: 06 82 39 50 36

Lien quotidien paroissial

Samedi 27 février

Parole de Dieu du jour : Deutéronome 26,16-10

Commentaire :

Ce passage fait ressortir toute la solennité de l’engagement nouveau que Dieu et le peuple sorti du désert contractent l’un vis-à-vis de l’autre. Le peuple, en se présentant aujourd’hui à Dieu, le contraint en quelque sorte à s’engager envers lui, tout en se liant lui-même par la promesse d’une fidèle obéissance. Et Dieu à son tour, en venant au-devant de son peuple, contraint celui-ci à s’engager envers lui, tout en se liant lui-même par la promesse de sa bénédiction et de son secours. Israël en ce moment fait de Dieu son Dieu, comme Dieu fait du peuple son peuple. Par cette relation d’intime réciprocité, ce passage a un caractère unique. Il convient admirablement à la situation (aujourd’hui, versets 16, 17, 18). Comme à Sinaï l’alliance avait été conclue entre Dieu et le vieux peuple sorti d’Egypte, ainsi elle est en ce temps renouvelée entre Dieu et son peuple rajeuni, prêt à entrer dans Canaan.

 La Transfiguration. Lumière de lumière… Une méditation pour entrer dans la Liturgie du Deuxième dimanche de Carême :

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien quotidien paroissial

Vendredi 26 février

Parole de Dieu du jour : Matthieu 5,20-26

Commentaire :

Les Scribes et les Pharisiens étaient de toute droiture ; ils étaient les personnes de la loi. Jésus demande plus. Il voit au-delà de la loi et des faiblesses des gens, il demande d’accueillir la gloire et l’amour de Dieu en chacun et en tous. L’arrogance et les vieilles rancunes doivent être remplacées par l’humilité et l’amour. La réconciliation doit être une priorité absolue dans la famille du peuple de Dieu ou bien la communauté chrétienne ne sera pas différente du reste du monde. La réconciliation doit être une première priorité parmi le peuple de Dieu. Dieu sera toujours à mes côtés lorsque je tente d’éviter une querelle. Le Royaume de Dieu est basé sur de bonnes relations. Suis-je connu comme un faiseur de paix qui fait le premier pas quand une querelle survient ? Jésus, Tu m’as élevé très haut dans ma conduite ! Tu veux que ma relation soit le reflet de celles de Dieu. Purifie mon cœur égaré de tout ce qui est indigne d’un enfant de Dieu.

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien quotidien paroissial

Mercredi 24 février

Parole de Dieu du jour : Luc 11,29-32

Commentaire :

Consolez-vous avec l’histoire de Jonas ! Il est le seul prophète de la Bible qui commence par refuser sa mission, et le seul prophète mineur à être mentionné par Jésus. Pourtant, il débute de manière déplorable. Effaré par ce que Dieu lui demande, il se dirige aussi loin de Ninive que possible. Après l’avoir sauvé du ventre de la baleine, Dieu l’appelle à nouveau. Cette fois, Jonas répond. 

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien quotidien paroissial

Jeudi 25 février

Parole de Dieu du jour : Matthieu 7,7-12

Commentaire

Saint Matthieu fait appel à notre expérience de parents et à la façon dont nous sommes portés à donner à nos enfants le meilleur que nous pouvons leur offrir. Est-ce que je vois une invitation à une confiance plus profonde envers Dieu, lui qui a mon bien-être à cœur ?

Êtes-vous interpellé par ce texte ? Si c’est le cas, relevez le défi dans votre prière. Esprit Saint, aide-moi à comprendre ce que tu essaies de me dire. Aide-moi à vivre ce que tu enseignes. Apprends-moi à ouvrir mon cœur à une compréhension très différente de qui est Dieu et comment il nous regarde.

Notre temps de prière n’est jamais perdu !

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien quotidien paroissial

Mardi 23 février

Commentaire :


Pour faire comprendre son discours sur l’efficacité de la parole de Dieu, Isaïe emploie une image, celle de la pluie. Dans un pays gorgé de soleil, comme est Israël ou comme est Babylone, c’est-à-dire qu’il ne demande qu’à refleurir dès la première pluie, cette comparaison est particulièrement parlante : « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, pour donner la semence au semeur et le pain à celui qui mange… ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux, sans avoir accompli sa mission. »



Je m’arrête sur ce mot de mission : Isaïe avait compris une chose, c’est que la grande particularité de la parole de Dieu est d’être une parole de pardon et de réconciliation. Je vous lis les versets qui précèdent tout juste notre texte d’aujourd’hui : « Recherchez le Seigneur parce qu’il se laisse trouver, appelez-le puisqu’il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme malfaisant, ses pensées. Qu’il retourne vers le Seigneur qui lui manifestera sa tendresse, vers notre Dieu qui pardonne abondamment. CAR vos pensées ne sont pas mes pensées… » (Is 55, 6-9). La mission dont il est question dans le passage d’aujourd’hui (« ma parole ne me reviendra pas sans avoir accompli sa mission ») est donc une mission d’annonce du pardon gratuit de Dieu, et donc de réconciliation de l’humanité avec lui : Traduisez : Dieu finira bien par réconcilier l’humanité avec lui. Plus tard, Saint Paul ne dira pas autre chose : « Dieu notre sauveur, veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (1 Tm 2, 4).

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien hebdomadaire paroissial

Dimanche 21 février

Premier dimanche de Carême

Parole de Dieu

Évangile selon St Marc 1, 12-15 « Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient »

COMMENTAIRE

Mercredi dernier, le Carême a commencé avec le rite des Cendres, et c’est aujourd’hui le premier dimanche de ce temps liturgique qui fait référence aux quarante jours passés par Jésus dans le désert, après le baptême dans le fleuve du Jourdain. Saint Marc écrit dans l’Evangile du jour : « L’Esprit pousse Jésus au désert. Et dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient » (1, 12-13). Avec ces brèves paroles, l’évangéliste décrit l’épreuve affrontée volontairement par Jésus, avant de commencer sa mission messianique. C’est une épreuve dont le Seigneur sort victorieux et qui le prépare à annoncer l’Evangile du Royaume de Dieu. Pendant ces quarante jours de solitude, il a affronté Satan « corps à corps », il a démasqué ses tentations et l’a vaincu. En lui, nous avons tous vaincu, mais il nous revient de protéger cette victoire dans notre quotidien.

Lire la suite: Lien hebdomadaire paroissial

Lien quotidien paroissial

Samedi 20 février

Parole de Dieu du jour : Luc 5,27-32

Commentaire :

L’appel à suivre le chemin de Jésus suppose pour nous de lui faire confiance et de prendre un engagement. Lévi, ce collecteur d’impôts considéré comme un pécheur notoire, répond entièrement à l’appel en quittant son mode de vie pour suivre Jésus. Comment est-ce possible ? Peut-être parce que Jésus s’adresse à Lévi avec amour, pardon et totale acceptation. Lévi est appelé avec amour et il répond avec amour.


Jésus « remarqua » Lévi « assis au bureau des impôts ». Allons-nous « remarquer » ceux « qui ont besoin du médecin » ? Ceux qui ont besoin de guérison plutôt que de jugement ? À la suite de Jésus, «remarquons-les », offrons-leur un mot aimable, une oreille attentive, un sourire ou simplement des encouragements à de nombreuses personnes désorientées dans leur vie.

Les plus beaux textes sur Marie :

« Ne crains pas d’aimer trop la Sainte Vierge », de Thérèse de Lisieux

Il est parfois plus facile de se tourner vers Marie que vers Jésus. Son image de mère intimide moins que celle du crucifié. Les saints ne s’y trompent pas : ils savent qu’elle est un des chemins de plus sûr vers Jésus. Ils expriment pour elle leurs paroles souvent les plus affectueuses, les plus poétiques et les plus inspirantes. Comme cette prière de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

Lien quotidien paroissial

Vendredi 19 février

Parole de Dieu du jour : Matthieu 9,14-15

Commentaire :

Passez un peu de temps chaque jour à laisser la joie de Dieu remplir votre cœur. Passez aussi du temps à pleurer avec lui, car beaucoup ont perdu leur joie de vivre. Tout jeûne a pour but de nous rappeler que le Seigneur de toute joie souffre dans son peuple, peut-être ceux qui nous sont proches. La vraie prière nous rapproche des autres et de Dieu, en particulier de ceux qui souffrent de quelque façon que ce soit. Elle nous rapproche également de nous-mêmes, de nos espoirs, de nos désirs et de tout ce qui concerne le mystère de notre vie.

Lien quotidien paroissial

Jeudi 18 février

Parole de Dieu du jour : Deutéronome 30,15-20

Commentaire :

Ce passage fait partie du dernier discours de Moïse,  dans le livre du Deutéronome, un discours qui reprend la proposition d’Alliance faite par Dieu à son peuple. Comme dans les textes des traités d’alliance entre suzerains et vassaux, Moïse expose les deux choix possibles (fidélité ou infidélité à l’alliance) et leurs conséquences, puis il prend le ciel et la terre comme à témoin, comme dans les textes des traités, où ce sont normalement des dieux  qui jouent ce rôle.

Lire la suite: Lien quotidien paroissial

Lien quotidien paroissial

Mercredi 17 février : Mercredi des Cendres entrée en carême

Parole de Dieu du jour Mt 6,1-6.16-18

Commentaire :

Le début du Carême est une bonne nouvelle : Dieu est proche et rien ne peut nous éloigner de lui. Jésus en fera lui-même l’expérience plus tard. Tout ce que nous faisons pendant le Carême sert à nous mener à Dieu et à croire à la bonne nouvelle. Le jeûne, les prières et l’aumône sont des chemins vers Dieu, pas vers la détresse. Plus encore, ce que nous faisons pendant ces semaines est destiné à enrichir la vie des autres. Les recommandations sur la prière, le jeûne et l’aumône nous rappellent les raisons de notre foi et de notre pratique religieuse.

Lire la suite: Lien quotidien paroissial