Lien hebdomadaire paroissial

Dimanche 25 février

L’Evangile d’aujourd’hui, deuxième dimanche de carême, nous invite à contempler la transfiguration de Jésus (cf. Mc 9, 2-10). Cet épisode doit être relié à ce qui était arrivé six jours auparavant, quand Jésus avait révélé à ses disciples qu’à Jérusalem, il aurait dû « beaucoup souffrir, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, après trois jours, ressusciter » (Mc 8, 31). Cette annonce avait mis en difficulté Pierre et tout le groupe des disciples, qui n’acceptaient pas l’idée que Jésus soit refusé par les chefs du peuple, puis tué. En effet, ils attendaient un Messie puissant, fort, dominateur ; au contraire, Jésus se présente comme humble, comme doux, serviteur de Dieu, serviteur des hommes, qui devra donner sa vie en sacrifice, en passant par la voie de la persécution, de la souffrance et de la mort. Mais comment peut-on suivre un Maître et un Messie dont la vie terrestre se serait conclue de cette façon ? C’est ce qu’ils pensaient. Et la réponse arrive précisément par la transfiguration. Qu’est-ce que la transfiguration de Jésus ? C’est une apparition pascale anticipée.

Jésus prit avec lui les trois disciples Pierre, Jacques et Jean et « les emmène seuls, à l’écart, sur une haute montagne » (Mc 9, 2) ; et là, pendant un moment, il leur montre sa gloire, gloire de Fils de Dieu. Cet événement de la transfiguration permet ainsi aux disciples d’affronter la passion de Jésus de façon positive, sans être bouleversés. Ils l’ont vu comme il sera après la passion, glorieux. Et ainsi, Jésus les prépare à l’épreuve. La transfiguration aide les disciples, et nous aussi, à comprendre que la passion du Christ est un mystère de souffrance, mais est surtout un don d’amour, d’amour infini de la part de Jésus. L’événement de Jésus qui se transfigure sur la montagne nous fait aussi mieux comprendre sa résurrection. Pour comprendre le mystère de la croix, il est nécessaire de savoir par avance que Celui qui souffre et qui est glorifié n’est pas seulement un homme, mais est le Fils de Dieu, qui par son amour fidèle jusqu’à la mort nous a sauvés. Le Père renouvelle ainsi sa déclaration messianique sur le Fils, déjà faite sur les rives du Jourdain après le baptême, et exhorte : « Ecoutez-le !» (v. 7). Les disciples sont appelés à suivre le Maître avec confiance et espérance, malgré sa mort ; la divinité de Jésus doit se manifester justement sur la croix, justement dans sa mort «de cette         façon », à tel point qu’ici l’évangéliste Marc place sur la bouche du centurion la profession de foi : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu !» (15, 39).

Tournons-nous à présent en prière vers la Vierge Marie, la créature humaine transfigurée intérieurement par la grâce du Christ. Nous nous en remettons avec confiance à son aide maternelle pour poursuivre avec foi et générosité le chemin du carême.

 Pape François

INFORMATIONS PAROISSIALES

  • Vacances d’hiver : L’accueil de la maison paroissiale sera

    fermé du Lundi 26 Février au Vendredi 1 Mars inclus                                                                            

Adoration – confession église Ste Madeleine Tarare : les samedis matins de 10h-12h

Lectio divina : chaque 2d samedi du mois à 16h, maison paroissiale

Appel à bénévoles dans notre Maison Paroissiale

Nous avons besoin de vous !

  • PETITS TRAVAUX :

Nous cherchons des personnes qui ont des talents de bricoleurs pour de petits travaux ponctuels, en cas de besoin, pour parfois éviter des dépenses d’entreprises. Si vous avez un peu de temps pour nous aider

Nous sommes à votre disposition pour vous recevoir et en parler :

Evelyne Maenhaut                        tél : 06 27 18 88 28

P. Frédéric Benoist                   tél : 06 11 15 85 52

AGENDA

  • Jeudi 29 février à 20h Maison paroissiale : rencontre groupe catéchuménat adulte  sur le thème du sacrement de l’ordre
  • Samedi 2 mars :   
    • 8h18h Recollection des confirmands adolescents à l’Abbaye de Pradines  
    • 20h salle polyvalente de St Loup : Couscous aide fraternité au profit de la scolarisation au Niger
  • Vendredi 8 Mars de 20h30 à 22h en l’église des Olmes : veillée d’adoration- n’hésitez pas même un petit moment !

MESSES EN SEMAINE DU 29 Février 2024

HorairesJeudi
29 Février9h Ste Madeleine

MESSES DOMINICALES DU 24, 25 Février, 02 et 03 Mars 2024

HorairesSamediDimanche
9h10h3011h
24 et 25 Février18h30 Les OlmesSt LoupSte Madeleine 
02 et 03 Mars18h30 Les OlmesSt RomainSte Madeleine 

CARÊME 2024

UN GESTE SIMPLE DE PARTAGE EN CE TEMPS DE CAREME !

PANIER DU FRÈRE ? Chaque dimanche vous avez pu remarquer qu’un panier était au fond de l’église à votre arrivée avec des denrées alimentaires puis qu’il était porté lors de la procession des offrandes. Il s’agit du panier du frère où chacun est invité à déposer un don qui est entièrement remis en alternance un mois à Epi’autre l’épicerie solidaire et le mois suivant à la Croix Rouge. Ainsi, chaque chrétien porte le souci des plus fragiles. Merci pour votre générosité !

  • LECTIO DIVINA : tous les deuxièmes samedis du mois de 16h à 17h30 maison paroissiale,

Le père Edgard nous propose un temps de prière et d’échange autour d’un texte de la Parole de Dieu : Nous avons donc rendez-vous le Samedi 9 Mars à 16h N’hésitons pas à venir ! 

  • PARCOURS CARÊME 2024 du diocèse de LYON avec les jeunes  disponible dans nos églises

Vous y découvrirez les interviews de jeunes catholiques Lyonnais, partis aux JMJ avec le diocèse de Lyon en 2023. Les témoignages qu’ils nous ont apporté vous accompagneront dans votre propre réflexion durant cette période

Téléchargeable en suivant le lien :

École de prière

Goûter la prière personnelle dans différentes traditions spirituelles

Lors de la période de Carême, Mgr Olivier de Germay vous invite à découvrir les différentes traditions spirituelles, après la messe du mercredi de la cathédrale Saint-Jean, dans la chapelle des chanoines chauffée.

4 mercredis pour goûter la prière personnelle

28 février et 6, 13 et 20 mars

Les participants découvriront l’oraison sous des formes variées lors d’un temps d’enseignement, suivi d’un temps de prière, qui sera la mise en pratique de cet enseignement, le tout dans un format rapide de 45 minutes.

Ce thème de la prière s’inscrit dans l’année de la prière demandée par le Pape pour l’année 2024 en préparation de l’année jubilaire 2025 (voir ce lien).

Divers intervenants viendront assurer les enseignements et chaque soirée proposée sera indépendante des autres :
– 28 février : Père Jean-Marc Furnon, jésuite
– 6 mars : Magali Raoul, chemin neuf
– 13 mars : Frère Xavier Pollart, Dominicain
– 20 mars : Frère Laurent, Carmes

               Pèlerinage diocésain à Lourdes

Hospitalité Notre Dame de Lourdes

Renseignements pour le pèlerinage à Lourdes

du 3 Juin au 8 Juin 2024

Date limite pour les inscriptions des malades

7 Avril 2024

Christine LARROCHETTE 06 13 74 08 82

Marie Claude PEILLON 06 83 72 77 24

Le Sacrement des malades

Signe de la tendresse de Dieu pour la personne qui souffre

Dimanche 7 avril

au cours de la messe de 10h30

à l’église Saint André

Il est nécessaire de s’inscrire en remplissant le coupon disponible ainsi que la catéchèse explicative et préparatoire au fond de l’église, et le déposer à l’accueil, avant le Jeudi 4 Avril.

Lien hebdomadaire paroissial

Dimanche 18 février

En ce premier dimanche de carême, l’Evangile rappelle les thèmes de la tentation, de la conversion et de la Bonne nouvelle. L’évangéliste Marc écrit : « L’Esprit le pousse au désert. Et il était dans le désert durant quarante jours, tenté par Satan » (Mc 1, 12-13). Jésus va au désert pour se préparer à sa mission dans le monde. Il n’a pas besoin de conversion, mais, en tant qu’homme, il doit passer par cette épreuve, tant pour lui-même, pour obéir à la volonté du Père, que pour nous, pour nous donner la grâce de vaincre les tentations. Cette préparation consiste à combattre l’esprit du mal, c’est-à-dire contre le diable. Pour nous aussi, le carême est un temps de « compétition » spirituelle, de lutte spirituelle : nous sommes appelés à affronter le Malin à travers la prière pour être capables, avec l’aide de Dieu, de le vaincre dans notre vie quotidienne. Nous le savons, le mal est malheureusement à l’œuvre dans notre existence et autour de nous, où se manifestent des violences, le refus de l’autre, des fermetures, des guerres, des injustices. Tout cela est l’œuvre du malin, du mal.

Lire la suite: Lien hebdomadaire paroissial

Lien hebdomadaire paroissial

Dimanche 11 Février

En ces dimanches, l’Evangile, selon le récit de Marc, nous présente Jésus qui guérit tous les types de malades. Dans ce contexte, prend toute sa place la journée mondiale du malade, célébrée précisément aujourd’hui, 11 février, mémoire de la bienheureuse Vierge Marie de Lourdes. C’est pourquoi, avec le regard du cœur tourné vers la grotte de Massabielle, contemplons Jésus comme véritable médecin des corps et des âmes, que Dieu le Père a envoyé dans le monde pour guérir l’humanité, marquée par le péché et par ses conséquences.

Lire la suite: Lien hebdomadaire paroissial

Lien hebdomadaire paroissial

dimanche 4 février

Nous voilà à nouveau sur la place ! L’Evangile d’aujourd’hui (cf. Mc 1, 29-39) présente la guérison par Jésus de la belle-mère de Pierre et ensuite de nombreux autres malades et personnes qui souffrent, qui se resserrent autour de lui. La guérison de la belle-mère de Pierre est la première guérison physique racontée par Marc : la femme était  au lit avec de la fièvre ; l’attitude et le geste de Jésus envers elle sont emblématiques : « Il s’approcha d’elle et la fit se lever, la prenant par la main » (v. 31), note l’évangéliste. Il y a beaucoup  de douceur dans cet acte simple, qui semble presque naturel : « La fièvre la quitta et elle les servait » (ibid.). Le pouvoir de guérison de Jésus ne rencontre aucune résistance ; et la personne guérie reprend sa vie normale, en pensant immédiatement aux autres et non à elle-même —,  cela est significatif, c’est un signe de vraie « santé » !

Lire la suite: Lien hebdomadaire paroissial