l’édito du mois de juin

Dans l’attente de la fête de la Pentecôte nous vivons en paroisse un appel particulier à l’Esprit Saint. L’Esprit Saint nous est donné pour nous permettre d’être des êtres spirituels, c’est-à-dire pour vivre en Dieu. Nous demandons l’Esprit Saint chacun, personnellement, mais aussi pour toute notre communauté paroissiale. La fête de la Pentecôte est au cœur de la vie de l’Eglise, elle est la deuxième plus grande fête de l’année chrétienne après Pâques. Elle nous permet d’accueillir l’Esprit Saint qui nous envoie en mission par-delà nos peurs et nos limites humaines. Aussi, nous sommes invités, en paroisse, à nous laisser préparer par l’Esprit Saint lui-même pour recevoir le Don de Dieu. L’Esprit était présent à la Création et il veut être présent dans la nouvelle création qu’est l’Eglise.

Le mois de juin est marqué par le temps des nominations pour les prêtres. Cette année nous aurons à vivre le départ du Père Firmin, présent sur la paroisse depuis 6 ans, et du Père Toussaint, présent depuis 3 ans. Tous les deux recevront un nouveau ministère à la rentrée et ne seront plus au service de notre paroisse St Jean XXIII du pays de Tarare. Pour les remercier de leur présence et de leur travail nous nous retrouverons à la messe le samedi 6 juillet à Pontcharra à 18h30 qui sera suivie d’un apéritif. Notez bien cette date, ce sera l’occasion de les remercier, de les fêter et de leur dire au revoir.

Pour l’année prochaine, il n’y aura pas de nouveau prêtre au service de la paroisse St Jean XXIII, je serai donc seul dans la paroisse avec l’aide d’un prêtre pour les week-ends. Cela impliquera des changements d’organisation ainsi qu’une réflexion plus profonde dans le cadre de notre mission paroissiale sur l’engagement de tous pour l’évangélisation et la vitalité de notre paroisse. C’est pourquoi vous êtes tous invités, qui que vous soyez, vous les baptisés habitant sur le territoire de la paroisse, pour une assemblée générale de la paroisse le jeudi 27 juin à 20h à l’église Sainte Madeleine de Tarare. Ce sera l’occasion de nous retrouver tous ensemble, en communauté paroissiale, pour réfléchir à l’avenir.

Devant l’avenir et les changements chacun peut être tenté de se crisper pour garder ce qui existe ou alors de vouloir tout jeter pour faire du neuf. Il nous faut, avant tout, demander à l’Esprit Saint de nous inspirer les bonnes idées et leurs mises en œuvre. Ce temps de Mission que nous vivons est un temps favorable pour laisser Dieu nous guider, lui est le bon Pasteur, il conduit et constitue son Eglise. Nous avons confiance en lui, nous savons que ce qu’il veut est bon, alors laissons-nous prendre par l’Esprit du Père et du Fils pour, à notre tour, être pasteurs de nos frères, c’est-à-dire les guider vers Jésus qui est le Sauveur des hommes et pour que tous puissent être et vivre dans l’Esprit Saint.

Plus pratiquement, dans le cadre de notre mission paroissiale, un évènement musical est proposé lors de la « fête de la musique », le vendredi 21 juin au soir, avec une animation devant l’église St Madeleine de Tarare. Le lendemain, samedi 22 juin, il y aura un concert du Chœur In Montana, à 20h30, à la chapelle de Grévilly, à Saint Forgeux.

Bon mois de juin à tous, dans le souffle de l’Esprit Saint,

P. Bruno Bouvier.

l’édito de mai

La résurrection du Christ !

Nous voici dans le temps pascal qui pendant 50 jours va nous permettre de chanter l’Alléluia, le chant de la Victoire du Christ ressuscité. Notre monde a besoin de cette Résurrection du Christ. Le monde ne peut pas rester dans la mort, il est appelé à entrer dans la Vie. Jésus, dans sa résurrection, offre à l’humanité une vie nouvelle. Cette vie nouvelle ne consiste pas en une prospérité matérielle ou en une supériorité de connaissance, mais dans le don de l’amour. L’amour de Dieu est offert à l’humanité pour que celle-ci retrouve sa beauté. La résurrection de Jésus est notre joie, elle est notre trésor et comme tout trésor nous nous devons de le partager avec tous ceux qui nous entourent. Au milieu d’un monde qui souffre, d’un monde qui doute, d’un monde troublé, nous proclamons la Victoire du Christ sur la mort, le péché et le mal. Le temps pascal nous est donné pour nous approprier le grand mystère de la résurrection de Jésus. Il nous est aussi donné pour préparer nos cœurs à recevoir l’Esprit Saint au jour de la Pentecôte, cela particulièrement dans les jours de prière entre l’Ascension et la Pentecôte. Vivons ce temps pascal comme une immense grâce que l’Église nous offre !

Tous nous avons été frappés et blessés par l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris le Lundi Saint. La mort a frappé ce bâtiment. Nous avons vu que ce qui est passager, temporel, ce qui est construit par la main de l’homme, peut être détruit, mourir mais aussi être reconstruit. Alors comprenons bien que ce que Dieu veut pour chacun d’entre nous et pour tout homme est une reconstruction spirituelle pour que la Résurrection permette à la vie de triompher. Nous souffrons aussi avec les Catholiques du Sri Lanka qui au jour de Pâques ont vécu ces attentats monstrueux dus à la folie de ceux qui tuent au nom d’un dieu vengeur. Nous prions pour les victimes, leurs familles, ce pays et pour la conversion des hommes égarés par le Mal.

Résurrection paroissiale !

Le temps pascal nous est donné pour que toute notre paroisse ressuscite, entre dans la Résurrection. Certes chacun, individuellement, personnellement, nous avons à laisser de la place à la résurrection reçue au jour de notre baptême. Mais cela est vrai aussi communautairement ! La résurrection de Jésus doit devenir une résurrection paroissiale. Que tout baptisé, éloigné de l’Eglise soit pour des raisons personnelles, soit par le scandale du péché de certains membres de l’Eglise, accepte de revenir à la Vie, pour que sa joie soit complète. Soyons attentifs à tous nos frères pour leur transmettre la joie du Ressuscité. Oui le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Là est notre joie, là est notre foi, là est notre espérance !

En ce mois de mai, nous vivrons notre « Week-end  mission ». C’est la mise en œuvre de la Mobilisation paroissiale de mars dernier, ainsi que de la retraite paroissiale que nous avons vécu pendant le carême. Du vendredi 24 mai au soir au Dimanche 26 mai, il nous est proposé d’inviter nos familles (nous n’oublierons pas la fête des mères !!), nos voisins, nos amis, nos connaissances, à participer aux rendez-vous proposés pour la mission. N’ayons pas peur de ce geste simple d’inviter et d’accompagner les personnes pour qu’elles puissent participer à ces rencontres qui permettront à chacun de découvrir qui est Jésus, sa présence et son amour. C’est lui, Jésus, qui anime notre paroisse et c’est pour lui que la paroisse existe. Que ce week-end nous donne à chacun d’être participant de la vie même de Dieu. En pratique, il n’y aura qu’une seule messe dominicale afin de vivre et manifester l’unité de notre paroisse.

Bon temps pascal à vous tous, dans la joie de la Résurrection,

P. Bruno Bouvier.

l’édito du mois d’avril

Le Carême est un « temps favorable » que Dieu nous offre chaque année pour que nous puissions nous préparer à célébrer la fête de Pâques, la mort et de la résurrection du Christ. Notre carême a pris une teinte particulière cette année avec les affaires ecclésiales et la condamnation du cardinal Barbarin. Cette condamnation est un choc pour tous car le Parquet n’ayant retenu aucune charge, cette condamnation nous surprend. Nul ne peut se réjouir de voir l’Eglise condamnée dans la personne de notre Archevêque. Devant les crimes des membres de l’Eglise, nous souffrons ensemble. Nous faisons pénitence pour demander à Dieu le pardon pour ce qui a pu se passer dans l’Eglise à différents niveaux tant avec des actes de pédophilie qu’avec les abus sexuels dans certaines communautés religieuses. Tout cela nous fait souffrir et nous configure toujours plus au Christ souffrant qui porte le péché du monde. Le corps du Christ endure la passion et la souffrance. Tous ensemble nous sommes invités à découvrir par notre prière, par notre ascèse personnelle, par notre volonté d’être disciple du Christ combien nous pouvons rendre l’Eglise belle et lumineuse. Tous nous sommes responsables de la beauté de l’Église et de ses membres. Ce que chaque chrétien fait de bien et de beau porte du fruit dans toute l’Église. La négligence et le péché de chaque membre pèsent sur l’Eglise tout entière.

Nous avons vécu la belle joie de la Visitation paroissiale de St Cyr/St Rambert samedi 23 mars. Un grand merci à tous les paroissiens présents et mobilisés à cette occasion ! Ce furent de belles heures fraternelles !!

La fête de Pâques sera une fête de renouveau pour chacun et pour toute notre communauté paroissiale. Nous avons la joie d’accompagner deux adultes, Ini et Nicolas, qui seront baptisés lors de la Vigile Pascale. Nous prions pour eux et avec eux, tant dans les scrutins lors des messes dominicales que par notre prière personnelle. Leur demande du baptême est pour nous une lumière car cela nous manifeste que Jésus-Christ continue d’appeler les hommes à être ses disciples en 2019.

Nous avons vécu notre semaine de mobilisation paroissiale pour la mission. Nous sommes dans ce mouvement-là avec les soirées de « retraite de disciples missionnaires ». Nous découvrons toujours plus l’importance de faire l’expérience personnelle de la rencontre avec Jésus-Christ. Chacun, nous sommes invités à nous poser ces questions : ai-je rencontré Jésus-Christ ? Est-ce que cette rencontre a été une source de joie ? Est-ce que je veux aider mes frères par amour à rencontrer Jésus ? La mission prend sa racine dans cette joie personnelle de la rencontre de Jésus. Nous savons que la foi grandit lorsqu’elle est transmise. Car, comme le disait le pape Benoît XVI, à l’inverse des biens matériels, les biens spirituels grandissent lorsqu’ils sont partagés.

Le temps pascal nous sera offert pour un renouveau personnel et communautaire. Nous marchons souvent dans le désert mais nous savons que ce désert reverdira. Ce qui paraît sec et mort reprend vie en ce printemps. Croyons et travaillons pour que tous les baptisés de notre paroisse retrouvent la joie de se savoir aimés par Jésus. Nous ne travaillons pas pour remplir nos églises mais pour être les serviteurs de la joie de nos frères ! La vraie charité est d’aimer nos frères jusque dans leur dimension profonde de lien avec Dieu. C’est dans l’âme humaine que Dieu veut habiter. Par nos paroles, par nos actions, par notre présence nous pouvons offrir Dieu à ceux que nous rencontrons. Nous avons expérimenté l’importance de la rencontre et de l’écoute dans notre semaine de mobilisation missionnaire, tant dans le sondage (que nous pouvons continuer à faire) que dans l’évangélisation directe dans les rues et le porte à porte.

Bonne montée vers Pâques, unis dans la prière,

P. Bruno Bouvier.

l’édito de mars

Cette année du fait de la date tardive de Pâques, notre Carême ne débute qu’au mois de mars. Mercredi 6 mars, nous vivrons ensemble l’entrée en Carême en étant marqués par les Cendres, en signe de pénitence. Le mot pénitence a deux sens : regretter ses péchés et les réparer par des actes pénitentiels mais aussi changer dans sa vie ce qui n’est pas bien orienté vers l’amour de Dieu et du prochain. Ces cendres sont aussi le signe que nous sommes des êtres mortels qui avons durant notre vie terrestre à poursuivre une communion d’amour avec Dieu et nos frères, tant qu’il est encore temps. Le Carême est un don que Dieu nous donne jour après jour pour nous permettre d’accorder notre cœur à l’amour de Dieu. Le péché crée une dysharmonie entre notre Créateur et nous. Aussi durant ces 40 jours nous sommes invités par le jeûne, la prière et le partage à nous libérer du mal. À cette fin le sacrement de la réconciliation nous est particulièrement recommandé afin de pouvoir recevoir la miséricorde de Dieu en nos cœurs pour vivre toujours plus librement au milieu d’un monde qui bien souvent nous entrave dans notre vie chrétienne.

Cette année encore, le diocèse nous offre un « Livret de Carême » qui comprendra aussi tout le temps pascal jusqu’à la Pentecôte. Ce livret peut être utilisé à titre individuel afin de se préparer à la messe du Dimanche, mais aussi en invitant pour des temps de partage soit dans les clochers, soit dans les mouvements ou groupe de catéchèse. Nous vous proposons dans le programme de notre carême une semaine particulière pour cela, mais liberté pour tous !

Notre « soirée société » aura lieu le jeudi 7 mars à 20h au caveau du théâtre à Tarare avec ce titre : « comment vivre dans notre société ? ». Vous avez dû recevoir un tract et vous êtes invités à inviter autour de vous, car cette soirée ne se veut pas uniquement pour les paroissiens habituels.

Ce Carême sera marqué dans le cadre de la Mission par la semaine de mobilisation à la mission du 11 au 17 mars. Les invitations ont été lancées, le programme est préparé. Cette semaine culminera par la journée du samedi 16 mars où nous serons invités à vivre un temps de formation concrète à l’évangélisation.

Le samedi 9 mars à 18h30, en l’église de Pontcharra, aura lieu la messe dite « des fiancés » qui réunira tous les couples de notre paroisse qui se préparent au mariage et qui recevront une bénédiction spéciale pour les mener à la célébration de leur union nuptiale devant Dieu et les hommes. Nous les accompagnons de notre prière, car nous savons que l’amour humain est fragile et demande la grâce de Dieu. 

Comme déjà annoncé, dans le mouvement diocésain des Visitations paroissiales, nous serons visités le samedi 23 mars par la paroisse de Saint-Cyr/Saint-Rambert. Tous ceux qui souhaitent accueillir ces paroissiens se retrouveront à 16h à l’église Ste Madeleine à Tarare et ensuite nous vivrons un temps de présentation-découverte de notre paroisse puis à 17h salle St Joseph à Pontcharra nous présenterons la mission paroissiale et la préparation aux sacrements jusqu’à la messe à 18h30 qui se terminera par un apéritif dinatoire à la salle Saint-Joseph à Pontcharra-sur-Turdine. Tous, nous sommes invités à venir rencontrer ces paroissiens-cousins qui nous visiteront.

En outre, depuis le 1er janvier 2019, 4 communes de notre paroisse forment une nouvelle commune nommée « Vindry sur Turdine ». Le nom choisi est celui du hameau de Vindry qui a en son cœur une magnifique chapelle. Aussi, une messe sera célébrée le vendredi 1er mars à 18h à la chapelle de Vindry pour confier à Dieu cette commune et appeler sur ses habitants la bénédiction divine.

Bonne entrée en Carême, joyeusement et fraternellement,
P. Bruno Bouvier.