Lien hebdomadaire paroissial

Dimanche 28 novembre

Dans les textes liturgiques de ce dimanche, nous pouvons découvrir certaines caractéristiques du salut de Dieu annoncé, qui se présentent comme autant de points de repères pour nous guider dans notre mission. D’abord, le bonheur promis par Dieu est annoncé en termes de justice. L’Avent, c’est le temps pour préparer nos cœurs afin de pouvoir accueillir le Sauveur, c’est-à-dire le seul Juste et le seul Juge capable de réserver à chacun le sort qu’il mérite. Ici comme ailleurs, tant d’hommes et de femmes ont soif de respect, de justice, d’équité, sans trouver à l’horizon des signes positifs. À ceux-là, il vient faire don de sa justice (cf. Jr33, 15). Il vient féconder nos histoires personnelles et collectives, nos espoirs déçus et nos souhaits stériles. Et il nous envoie annoncer surtout à ceux qui sont opprimés par les forts de ce monde comme à ceux qui ploient sous le poids de leurs propres péchés : « Juda sera délivré, Jérusalem habitera en sécurité, et voici le nom qu’on lui donnera : ‘‘Le Seigneur-est-notre-Justice’’ » (Jr 33, 16). Oui, Dieu est Justice ! Voilà pourquoi, nous, chrétiens, nous sommes appelés à être dans le monde les artisans d’une paix fondée sur la justice. 

Lire la suite: Lien hebdomadaire paroissial

Lien paroissial hebdomadaire

Dimanche 14 novembre

Dans le passage évangélique de ce dimanche (cf. Mc 13, 24-32), le Seigneur veut instruire ses disciples sur les événements à venir. Avant tout, ce n’est pas un discours sur la fin du monde, mais plutôt une invitation à bien vivre le présent, à être vigilants et toujours prêts pour le moment où nous serons appelés à rendre compte de notre vie. Jésus dit : « Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles se mettront à tomber du ciel » (vv. 24-25). Ces paroles nous font penser à la première page du livre de la Genèse, au récit de la création : le soleil, la lune, les astres, qui brillent depuis le commencement des temps dans leur ordre et apportent la lumière, signe de vie, sont ici décrits dans leur décadence, quand ils sombrent dans l’obscurité et le chaos, signe de la fin. En revanche, la lumière qui resplendira ce jour-là sera unique et nouvelle : ce sera celle du Seigneur Jésus qui viendra dans la gloire avec tous les saints. Lors de cette rencontre, nous verrons enfin son Visage dans la pleine lumière de la Trinité ; un Visage rayonnant d’amour, devant lequel tout être humain apparaîtra lui aussi en toute vérité.

L’histoire de l’humanité, comme l’histoire personnelle de chacun de nous, ne peut être comprise comme une simple succession de mots et de faits qui n’ont pas de sens. Elle ne peut pas être non plus interprétée à la lumière d’une vision fataliste, comme si tout était déjà préétabli en fonction d’un destin qui retire tout espace de liberté, empêchant d’accomplir des choix qui soient le fruit d’une vraie décision. Dans l’Evangile d’aujourd’hui, Jésus dit plutôt que l’histoire des peuples et celle des individus a une fin et un but à atteindre: la rencontre définitive avec le Seigneur. Nous ne connaissons ni les temps ni les modalités selon lesquelles cela arrivera ; le Seigneur a répété que « personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils » (v. 32); tout est gardé dans le secret du mystère du Père. Nous connaissons cependant un principe fondamental auquel nous devons nous confronter : « Le ciel et la terre passeront — dit Jésus — mais mes paroles ne passeront point » (v. 31). Tel est le vrai point crucial. Ce jour-là, chacun de nous devra comprendre si la Parole du Fils de Dieu a éclairé son existence personnelle ou s’il lui a tourné le dos, en préférant se fier à ses propres paroles. Ce sera plus que jamais le moment de nous abandonner définitivement à l’amour du Père et de nous confier à sa miséricorde.

Personne ne peut échapper à ce moment, aucun d’entre nous ! La ruse, que nous utilisons souvent dans nos comportements pour créditer l’image que nous voulons offrir, ne servira plus ; de la même manière, le pouvoir de l’argent et des moyens économiques avec lesquels nous prétendons avec présomption acheter tout et tous, ne pourra plus être utilisé. Nous n’aurons avec nous que ce que nous aurons réalisé dans cette vie en croyant à sa Parole : le tout et le rien de ce que nous avons vécu ou négligé d’accomplir. Nous n’emporterons avec nous que ce que nous avons donné.

                                                                                                                                                             Pape François

Informations paroissiales

Chapelet : chaque mardi à 15h30 chez les Frères Maristes – 36 rue Jean Moulin, 69490 Pontcharra sur Turdine

Adoration – confession : samedi 20 Novembre de 10h à 12h en l’église Sainte Madeleine

Consignes sanitaires obligatoires : Le culte n’est pas soumis au pass mais les gestes barrières sont toujours en vigueur avec le port du masque obligatoire

Agenda

  • Mercredi 17 novembre : Formation « assises sur la pornographie » (diocèse de Lyon)
  • Jeudi 18 novembre 20h :  EAP salle St Joseph
  • Vendredi 19 novembre 17h-18h aumônerie Salle rue de Verdun
  • Dimanche 21 novembre 10h église Saint andré : Jubilé du père Edgard DIÉMÉ
  • Samedi 27 novembre 16h 18h église Sainte Madeleine : Formation autour du nouveau missel romain 2/2 : le   déroulement d’une messe

MESSES EN SEMAINE du 17 au 19 Novembre :

 Mercredi 18hJeudi 9hVendredi 18h
17 – 19 NovembreAncySainte MadeleineSt Loup

MESSES DOMINICALES du 21 Novembre 2021

Horaire Samedi 18h30Dimanche messe unique
Pas de messe 10h église Saint André Jubilé du père Edgard
JUBILE DU PÈRE EDGARD DIEME !

25 ans de vie religieuse et 20 ans de prêtrise
Dimanche 21 novembre
10h église Saint André
Venez nombreux pour l’entourer !
Apéritif offert à l’issue de la célébration !

Participation au cadeau 😊 vous pouvez déposer lors des quêtes ou à la cure de Pontcharra lors des permanences ou dans la boîte aux lettres sous enveloppe en précisant « cadeau père Edgard » jusqu’au vendredi 19 novembre

LE COIN DES FAMILLES : Notre père 6/7 avec Théobule.org

Nous poursuivons notre série en 7 parties dédiée à la découverte, phrase après phrase, de la prière du Notre Père. Voici les vidéos et la fiche pour en méditer la sixième phrase : « et ne nous laisse pas entrer en tentation ».

VIDEOS :

  • Bonne nouvelle / Ne nous laisse pas entrer en tentation : La paille et la poutre – Lc 6, 39-45

https://www.theobule.org/video/ne-nous-laisse-pas-entrer-en-tentation-la-paille-et-la-poutre-lc-6-39-45/798

  • Parole d’enfant : Félicité et la tentation de juger les autres

https://www.theobule.org/video/felicite-et-la-tentation-de-juger-les-autres/843

  • La question de Théobule / Faut-il dénoncer ceux qui font des bêtises ?

https://www.theobule.org/video/le-notre-pere-avec-frere-francois-dominique-2-2/799

JEUX : en PJointe ou téléchargement  file:///C:/Users/MAENHA~1/AppData/Local/Temp/jeu-a9s1s6-fiche-a-imprimer-notre-pere-6-7-et-ne-nous-laisse-pas-entrer-en-tentation-1.pdf

MARCHE AVEC LE CCFD : Dimanche 28 novembre 2021

Pour rentrer dans l’Avent, le CCFD-Terre Solidaire, en lien avec la Paroisse, proposera le dimanche, 28 novembre, une Rando Solidaire au départ du Collège Notre Dame de Bel Air.

Il sera proposé, 2 circuits sportifs de 12 et 20 km et un circuit culturel de 4 km emmené par la Société d’Histoire de Tarare à travers la ville.

Vous êtes tous invités à participer à cette belle journée.

Nous comptons sur chacun d’entre vous pour préparer les gâteaux que nous servirons lors des repas.

Vous pourrez les déposer à l’église Sainte Madeleine le samedi 27 au matin ou lors de la messe du samedi soir à Pontcharra, voire le dimanche matin en nous rejoignant pour la marche.

Chers frères et sœurs,

Les jours que nous venons de passer à Lourdes ont été particulièrement denses.

Merci à vous tous qui nous avez portés dans la prière !

Cette assemblée restera certainement marquée dans nos mémoires. Le témoignage de personnes victimes d’abus sexuels nous a une fois de plus bouleversés, nous rappelant la profondeur de leurs blessures.

Ainsi que vous avez pu l’entendre dans les médias, nous avons reconnu que la responsabilité de ces actes ne revenait pas uniquement à leurs auteurs, mais aussi à l’ensemble de l’Église. Le contexte général, la culture du silence et du déni, tout autant que la volonté de défendre l’institution, ont en effet favorisé la multiplication de ces abus.

Dans un souci de justice, nous nous sommes engagés à contribuer à la réparation de ces offenses. La création d’une instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation a été décidée. Elle recevra les personnes victimes qui le souhaitent et décidera du versement d’une indemnité financière individualisée.

D’autres mesures ont été décidées ; vous les trouverez ci-dessous. Elles ont été réfléchies et discutées avec des personnes représentant le Peuple de Dieu, ce qui a été l’occasion d’une belle expérience synodale.

Notre semaine à Lourdes a également été marquée par la présence pendant un jour et demi de personnes en situation de précarité accompagnées par des membres de diverses associations ou mouvements. Leur présence a apporté une lumière décisive sur notre assemblée et nous a rappelé l’importance des pauvres dans la vie de l’Église.

En rejoignant Lyon, j’ai le sentiment d’avoir vécu quelque chose du mystère pascal. L’épreuve que nous traversons est douloureuse, elle nous oblige à un abaissement et un appauvrissement, mais elle nous rapproche de la Croix et portera de beaux fruits si nous consentons à nous laisser conduire là où nous ne voudrions pas aller (cf. Jn 21,18).

Je souhaite que la démarche synodale qui commence soit l’occasion de prendre conscience que nous sommes tous, dans des rôles différents, responsables de l’Église de Jésus.

N’ayons pas peur de nous mettre humblement à l’écoute les uns des autres, avec un grand désir de discerner la volonté de Dieu pour que l’Église soit purifiée, embellie et plus fidèle à sa mission de salut.

+ Olivier de Germay

Archevêque de Lyon

Résolutions votées par les évêques de France cf pièce jointe

Lien paroissial hebdomadaire

Dimanche 7 novembre

Le passage de l’Évangile de ce dimanche se compose de deux parties : l’une dans laquelle est décrit comment ne doivent pas être les disciples du Christ ; l’autre, dans laquelle est proposé un idéal exemplaire du chrétien.

Commençons par la première : ce que nous ne devons pas faire. Dans la première partie, Jésus impute aux scribes, maîtres de la loi, trois défauts qui se manifestent dans leur style de vie: vanité, avidité et hypocrisie. Ils aiment — dit Jésus « les salutations sur les places publiques, les premiers rangs dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners » (Mc 12, 38-39). Mais sous des apparences aussi solennelles se cachent la fausseté et l’injustice. Alors qu’ils se pavanent en public, ils utilisent leur autorité pour « dévorer les biens des veuves » (cf. v. 40), qui étaient considérées, avec les orphelins et les étrangers, comme les personnes les plus vulnérables et les moins protégées. Enfin, les scribes « affectent de prier longuement pour se faire voir » (cf. v. 40). Aujourd’hui aussi le risque existe d’avoir ce comportement. Par exemple, quand on sépare la prière de la justice, car on ne peut pas rendre un culte à Dieu et causer des torts aux pauvres. Ou quand on dit aimer Dieu et, en revanche, on fait passer devant Lui sa propre gloire, son propre profit.

C’est dans cette ligne que se situe la deuxième partie de l’Évangile d’aujourd’hui. La scène se déroule dans le temple de Jérusalem, précisément dans le lieu où les personnes jetaient des pièces en offrande. Il y a beaucoup de riches qui jettent beaucoup de pièces, et il y a une pauvre femme, veuve, qui met juste un peu de monnaie, deux piécettes. Jésus observe attentivement cette femme et attire l’attention des disciples sur le contraste net de la scène. Les riches ont donné, avec beaucoup d’ostentation, ce qui pour eux était superflu, alors que la veuve, avec discrétion et humilité, a donné « tout ce qu’elle avait pour vivre » (v. 44) ; c’est pourquoi — dit Jésus — elle a donné plus que tous. En raison de son extrême pauvreté, elle aurait pu n’offrir qu’une pièce pour le temple et garder l’autre pour elle. Mais elle ne veut pas faire à moitié avec Dieu : elle se prive de tout. Dans sa pauvreté, elle a compris que, ayant Dieu, elle a tout ; elle se sent totalement aimée par Lui et à son tour elle l’aime totalement. Quel bel exemple que cette petite vieille !

Aujourd’hui, Jésus nous dit à nous aussi que la mesure du jugement n’est pas la quantité, mais la plénitude. Il y a une différence entre quantité et plénitude. Tu peux avoir beaucoup d’argent, mais être vide : il n’y a pas de plénitude dans ton cœur. Pensez, au cours de cette semaine, à la différence qu’il y a entre quantité et plénitude. Ce n’est pas une question de portefeuille mais de cœur. Il y a une différence entre le portefeuille et le cœur… Il y a des maladies cardiaques, qui font diminuer le cœur au profit du portefeuille… Et cela ne va pas bien ! Aimer Dieu « de tout son cœur » signifie se fier à Lui, à sa providence, et le servir dans nos frères les plus pauvres sans rien attendre en retour.

Je me permets de vous raconter une anecdote, qui est arrivée dans mon précédent diocèse. Une mère et ses trois enfants étaient à table ; le papa était au travail ; ils mangeaient des escalopes milanaises… À ce moment là, on frappe à la porte et l’un des enfants — petits, 5 et 6 ans, le plus grand 7 ans — vient et dit : « Maman, il y a un mendiant qui demande à manger ». Et la maman, une bonne chrétienne, leur demande : « Que faisons-nous ? » — « Donnons-lui quelque chose maman… » — « D’accord ». Elle prend une fourchette avec un couteau et coupe la moitié de chaque escalope. « Ah non, maman, non ! Pas comme ça ! Prends dans le réfrigérateur » — « Non, faisons trois sandwich comme ça ! ». Et les enfants ont appris que la véritable charité se donne, elle ne se fait pas avec ce qui est en plus, mais avec ce qui nous est nécessaire. Je suis certain qu’au cours de l’après-midi, ils ont eu un peu faim… Mais c’est comme cela qu’il faut faire !

Face aux besoins du prochain, nous sommes appelés à nous priver — comme ces enfants, de la moitié des escalopes — de quelque chose d’indispensable, pas seulement du superflu ; nous sommes appelés à donner le temps nécessaire, pas seulement celui que nous avons en plus; nous sommes appelés à donner immédiatement et sans réserve l’un de nos talents, pas après l’avoir utilisé pour nos objectifs personnels ou de groupe.

Demandons au Seigneur de nous admettre à l’école de cette pauvre veuve, que Jésus, à la stupéfaction des disciples, fait monter en chaire et présente comme maîtresse d’Évangile vivant. Par l’intercession de Marie, la femme pauvre qui a donné toute sa vie à Dieu pour nous, demandons le don d’un cœur pauvre, mais riche d’une générosité joyeuse et gratuite.

                                                                                                                              Pape François

Informations paroissiales

Chapelet : chaque mardi à 15h30 chez les Frères Maristes – 36 rue Jean Moulin, 69490 Pontcharra sur Turdine

Adoration – confession : samedi 13 Novembre de 10h à 12h en l’église Sainte Madeleine

Consignes sanitaires obligatoires : Le culte n’est pas soumis au pass mais les gestes barrières sont toujours en vigueur avec le port du masque obligatoire

Accueil stagiaire du mardi 9 novembre au 14 janvier2022 : Nous sommes heureux d’accueillir Bryan JEAN stagiaire développeur WEB qui travaillera à la restructuration de notre site avec lien avec l’équipe communication paroissiale et diocésaine. La maintenance de notre site peut engendrer des ruptures de connexion. Merci de votre compréhension

Agenda

  • Mardi 9 novembre 20h salle St Joseph : réunion des parents KT CE2
  • Mercredi 10 novembre 14h30 salle St Joseph :  réunion du CPAE
  • Jeudi 11 novembre 9h église Sainte Madeleine : messe de l’armistice avec la municipalité de Tarare et les anciens combattants
  • Vendredi 12 novembre 20h église Sainte Madeleine : Assemblée paroissiale avec présentation du projet pastoral par le père Frédéric BENOIST, curé de la paroisse. Nous sommes tous concernés !
  • Samedi 13 novembre 17h à 18h15 : répétition des chants de l’Avent  salle St Joseph de Pontcharra
  • Jeudi 18 novembre 20h :  EAP salle St Joseph
  • Vendredi 19 novembre 17h-18h aumônerie Salle rue de Verdun
  • Dimanche 21 novembre 10h église Saint andré :
  • Samedi 27 novembre 16h 18h église Sainte Madeleine : Formation autour du nouveau missel romain 2/2 : le   déroulement d’une messe

MESSES EN SEMAINE du 10 au 12 Novembre :

 Mercredi 18hJeudi 9hVendredi 18h
10 – 12 NovembreLes SauvagesSainte MadeleineDareizé

MESSES DOMINICALES du week-end des 13 et 14 Novembre

HorairesSamedi 18h30Dimanche
13 – 14 NovembrePontcharra sur TurdineDième 9hSte Madeleine10hSt Forgeux 11h

Assemblée paroissiale

            Vendredi 12 novembre 20h église Sainte Madeleine

 avec présentation du projet pastoral par le père Frédéric BENOIST, curé de la paroisse.

 Nous sommes tous invités car tous concernés !

Pour entrer dans le temps de l’Avent : Répétition des chants

Vous aimez chanter, vous souhaitez mieux participez aux célébrations,

 surtout n’hésitez pas à nous rejoindre

Samedi 13 novembre et samedi 11 décembre

de 17h à 18h15 salle St Joseph de Pontcharra

JUBILE DU PERE EDGARD DIEME !
25 ans de vie religieuse et 20 ans de prêtrise

Dimanche 21 novembre 10h église Saint André
Venez nombreux pour l’entourer ! Apéritif offert à l’issu de la célébration !

Participation au cadeau 😊 vous pouvez déposer lors des quêtes ou à la cure de Pontcharra lors des permanences ou dans la boîte aux lettres sous enveloppe en précisant « cadeau père Edgard »

LE COIN DES FAMILLES : Notre père 5/7 avec Théobule.org

Nous reprenons notre série sur le Notre Père. Voici les vidéos et la fiche pour méditer la cinquième phrase de la prière du Notre Père : »Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés »

VIDEOS :

  • Bonne nouvelle / Pardonne-nous nos offenses : Le fils prodigue – Lc 15, 11-32

https://www.theobule.org/video/pardonne-nous-nos-offenses-le-fils-prodigue-lc-15-11-32/796

  • Paroles d’enfants :  Colin et Junia

https://www.theobule.org/video/a9s1s5-atlp-pardonne-nous-nos-offenses-le-fils-prodigue-lc-15-11-32/835

  • La question de Théobule : Qu’est ce c’est, la miséricorde ?

https://www.theobule.org/video/qu-est-ce-c-est-la-misericorde/797

JEUX :  https://www.theobule.org/var/fichiers/pdf/jeu-a9s1s4-fiche-a-imprimer-notre-pere-5-7-pardonne-nous-nos-offenses-comme-nous-pardonnons-aussi-a-ceux-qui-nous-ont-offenses.pdf

MARCHE AVEC LE CCFD : Dimanche 28 novembre 2021

Pour rentrer dans l’Avent, le CCFD-Terre Solidaire, en lien avec la Paroisse, proposera le dimanche, 28 novembre, une Rando Solidaire au départ du Collège Notre Dame de Bel Air.

Il sera proposé, 2 circuits sportifs de 12 et 20 km et un circuit culturel de 4 km emmené par la Société d’Histoire de Tarare à travers la ville.

Vous êtes tous invités à participer à cette belle journée.

Nous comptons sur chacun d’entre vous pour préparer les gâteaux que nous servirons lors des repas.

Vous pourrez les déposer à l’église Sainte Madeleine le samedi 27 au matin ou lors de la messe du samedi soir à Pontcharra, voire le dimanche matin en nous rejoignant pour la marche.

Lien paroissial hebdomadaire

Dimanche 31 octobre

Au centre de l’Evangile de ce dimanche (cf. Mc 12, 28b-34), il y a le commandement de l’amour : l’amour de Dieu et l’amour du prochain. Un scribe demande à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ?» (v. 28). Il répond en citant cette profession de foi par laquelle tout israélite commence et termine sa journée, qui commence par les mots suivants : « Ecoute, Israël : Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé » (Dt 6, 4). De cette manière, Israël garde sa foi dans la réalité fondamentale de tout son credo : il n’y a qu’un seul Seigneur et ce Seigneur est « nôtre », en ce sens qu’il est lié à nous par un pacte indissoluble, qu’il nous a aimés, qu’il nous aime et nous aimera toujours. C’est de cette source, cet amour de Dieu, que dérive pour nous le double commandement: «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. […] Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (vv. 30-31).

En choisissant ces deux mots adressés par Dieu à son peuple et en les associant, Jésus a une fois pour toutes enseigné que l’amour de Dieu et l’amour du prochain sont indissociables et, plus encore, qu’ils se soutiennent mutuellement. Même s’ils se succèdent, ce sont les deux faces d’une même médaille : vécus ensemble, ils sont la vraie force du croyant ! Aimer Dieu est vivre de lui et pour lui, pour ce qu’Il est et pour ce qu’Il fait. Et notre Dieu est don sans réserve, est pardon sans limites, est relation qui promeut et fait grandir. Par conséquent, aimer Dieu signifie investir chaque jour ses énergies pour être ses collaborateurs au service de notre prochain sans réserve, en cherchant à pardonner sans limites et à cultiver des relations de communion et de fraternité.

L’évangéliste Marc ne se soucie pas de préciser qui est mon prochain, car mon prochain est la personne que je rencontre sur le chemin, pendant mes journées. Il ne s’agit pas de pré-sélectionner mon prochain : cela n’est pas chrétien. Est-ce que je pense que mon prochain est celui que j’ai pré-sélectionné ? Non, cela n’est pas chrétien, c’est païen ; mais il s’agit d’avoir des yeux pour le voir et un cœur pour vouloir son bien. Si nous nous exerçons à voir avec le regard de Jésus, nous serons toujours à l’écoute et aux côtés de celui qui est dans le besoin. Les besoins de mon prochain exigent certainement des réponses efficaces, mais avant encore ils exigent le partage. Par une image, on peut dire que celui qui a faim n’a pas seulement besoin d’une assiette de soupe, mais aussi d’un sourire, d’être écouté et même d’une prière, peut-être récitée ensemble. L’Evangile d’aujourd’hui nous invite tous à nous projeter non seulement vers les urgences de nos frères plus pauvres, mais surtout à être attentifs à leur besoin de proximité fraternelle, de sens de la vie, de tendresse. Cela interpelle nos communautés chrétiennes : il s’agit d’éviter le risque d’être des communautés qui vivent de nombreuses initiatives, mais de peu de relations ; le risque de communautés « stations-service », mais qui ne tiennent pas compagnie, au sens plénier et chrétien de ce terme.

Dieu, qui est amour, nous a créés par amour et pour que nous puissions aimer les autres en restant unis à lui. Il serait illusoire prétendre aimer son prochain sans aimer Dieu ; et ce serait tout aussi illusoire prétendre aimer Dieu sans aimer son prochain. Les deux dimensions de l’amour, pour Dieu et pour notre prochain, dans leur unité, caractérisent le disciple du Christ. Que la Vierge Marie nous aide à accueillir et à témoigner de cet enseignement lumineux dans la vie quotidienne.

Informations paroissiales

Maison paroissiale cure de Pontcharra, 7 place Jean XXIII : Fermeture jusqu’au Jeudi 4 Novembre à 9h.

 en cas d’urgence contacter le père Frédéric BENOIST par mail fredbenoist@gmail.com  ou 06-11-15-85-52. Pour les intentions de messe , vous pouvez les déposer auprès des personnes à l’accueil de l’église juste avant la messe.

Chapelet : chaque mardi à 15h30 chez les Frères Maristes – 36 rue Jean Moulin, 69490 Pontcharra sur Turdine

Adoration – confession : samedi 6 novembre de 10h à 12h en l’église Sainte Madeleine

Consignes sanitaires obligatoires : Le culte n’est pas soumis au pass mais les gestes barrières sont toujours en vigueur avec le port du masque obligatoire

Agenda

  • Vendredi 5 novembre 20h salle St Joseph : rencontre de l’équipe des catéchistes
  • Samedi 6 novembre 14h -17h salle St Joseph : pastorale des jeunes
  • Samedi 6 novembre 16h 18h église Ste Madeleine : Formation nouveau autour du nouveau missel Romain : 1/2 le sens de l’eucharistie
  • Mardi 9 novembre 20h salle St Joseph : réunion des parents KT CE2
  • Mercredi 10 novembre 14h30 salle St Joseph :  réunion du CPAE
  • Jeudi 11 novembre 9h église Sainte Madeleine : messe de l’armistice avec la municipalité de Tarare et les anciens combattants
  • Vendredi 12 novembre 20h église Sainte Madeleine : Assemblée paroissiale avec présentation du projet pastoral par le père Frédéric BENOIST, curé de la paroisse. Nous sommes tous concernés !
  • Samedi 27 novembre 16h 18h église Sainte Madeleine : Formation autour du nouveau missel romain 2/2 : le déroulement d’une messe

MESSES EN SEMAINE du 1er au 5 Novembre :

 Lundi Toussaint 10hMardi Les défunts 19hMercredi 18hJeudi 9hVendredi 18h
1er – 5 NovembreSt AndréSt AndréAncySainte MadeleineChapelle de Vindry

MESSES DOMINICALES du week-end des 6 et 7 Novembre

HorairesSamedi 18h30 PontcharraDimanche 9h 10h 11h
6 – 7 NovembrePontcharraSt Marcel l’ÉclairéSte MadeleineLes Olmes

LE COIN DES FAMILLES avec Théobule.org

La fête de tous les saints !

Pour les vacances scolaires, nous marquons une pause dans notre programme sur le Notre Père. Le calendrier liturgique nous donne l’occasion de parler de la Toussaint avec les enfants.

La Toussaint, fêtée le 1er novembre, est le jour où nous célébrons les hommes et les femmes, connus ou inconnus, de tous les âges, qui ont fait le choix d’aimer Jésus jusqu’à parfois, donner leur vie pour Lui. Les saints ont répandu l’amour de Dieu autour d’eux.

Pour cette journée de joie, retrouvez l’évangile des Béatitudes où Jésus nous donne les clés du bonheur et de la sainteté

VIDEOS :

  • Bonne nouvelle : La fête de tous les saints – les Béatitudes – Mt 5, 1-12

https://www.theobule.org/video/la-fete-de-tous-les-saints-les-beatitudes-mt-5-1-12/839

  • Paroles d’enfants :  À nous les Béatitudes !

https://www.theobule.org/video/a-nous-les-beatitudes/840

  • La question de Théobule : Comment devenir saint ?

https://www.theobule.org/video/comment-devenir-saint/841

JEUX : en PJointe ou téléchargement  https://www.theobule.org/var/fichiers/image-jeu/jeu-a3s3s3-coloriage-les-beatitudes.jpg

MARCHE AVEC LE CCFD : Dimanche 28 novembre 2021

Pour rentrer dans l’Avent, le CCFD-Terre Solidaire, en lien avec la Paroisse, proposera le dimanche, 28 novembre, une Rando Solidaire au départ du Collège Notre Dame de Bel Air.

Il sera proposé, 2 circuits sportifs de 12 et 20 km et un circuit culturel de 4 km emmené par la Société d’Histoire de Tarare à travers la ville.

Repas campagnard à l’arrivée.

Vous êtes tous invités à participer à cette belle journée.

Pour ceux qui voudraient en faire un peu plus, vous serez les bienvenus pour nous aider à mener à bien cette journée et ou préparer les gâteaux que nous servirons lors des repas.

Pour cela, merci de téléphoner à Suzanne 06 82 39 50 36  ou à Georges 06 32 15 50 12 

                                                        

Lien paroissial hebdomadaire

Dimanche 21 novembre

La solennité de Jésus Christ Roi de l’univers, que nous célébrons aujourd’hui, est placée au terme de l’année liturgique et rappelle que la vie de la création n’avance pas au hasard, mais procède vers une destination finale: la manifestation définitive du Christ, Seigneur de l’histoire et de toute la création. La conclusion de l’histoire sera son règne éternel. Le passage évangélique du jour (cf. Jn 18, 33b-37) nous parle de ce royaume, le royaume du Christ, le royaume de Jésus, en racontant la situation humiliante dans laquelle s’est trouvé Jésus après avoir été arrêté au Gethsémani : attaché, insulté, accusé et conduit devant les autorités de Jérusalem. Il est ensuite présenté au procureur romain, comme quelqu’un qui attente au pouvoir politique, pour devenir le roi des juifs. Pilate fait alors son enquête et, dans un interrogatoire dramatique, il lui demande à deux reprises s’Il est roi (cf. vv. 33b.37).

Lire la suite: Lien paroissial hebdomadaire