Lien quotidien paroissial

Jeudi 17 décembre

PAROLE DE DIEU DU JOUR: Luc 7,18-23

COMMENTAIRE

Jean a été jeté en prison. Alors qu’il languit en ce lieu – l’huile de sa lampe vacille – il se demande s’il a bien compris ? A-t-il travaillé inutilement dans son ministère ? Jésus est-il bien celui qu’il croyait ?

Les Juifs voulaient un Messie politique qui aurait supprimé leur oppression par les Romains. Mais Jésus n’a des bonnes nouvelles que pour les aveugles, les boiteux, les lépreux, les sourds, les morts et les pauvres. 

Mais quel est celui que j’attends vraiment ? En ce temps de l’Avent, je demande au Seigneur qu’il remplisse « ma lampe intérieure »pour que je marche dans la foi et la confiance.

MÉDITATION ST IRENEE

TRAITÉ DE SAINT IRÉNÉE CONTRE LES HÉRÉSIES

Dieu sera vu des hommes.

C’est Dieu, l’unique, qui a fait et harmonisé toutes choses par le Verbe et la Sagesse. ~

Et c’est son Verbe, notre Seigneur Jésus Christ, qui, dans les temps derniers, s’est fait homme parmi les hommes, pour rattacher la fin au principe, l’homme à Dieu.

Voilà pourquoi les prophètes, recevant de ce même Verbe le charisme de la prophétie, ont prêché sa venue selon la chair, qui réalise la jonction et la communion de Dieu et de l’homme comme il paraissait bon au Père. Dès le commencement, le Verbe de Dieu a annoncé que Dieu serait vu des hommes, qu’il vivrait et converserait avec eux sur la terre, qu’il se rendrait présent à son ouvrage pour le sauver, et qu’il se laisserait saisir par lui, pour nous libérer des mains de tous nos ennemis, c’est-à-dire de tout esprit de transgression, et pour faire que nous le servions en justice et sainteté tous les jours de notre vie, afin qu’enlacé à l’Esprit de Dieu, l’homme accède à la gloire du Père. ~

Les prophètes annonçaient donc que Dieu serait vu des hommes, conformément au dire du Seigneur : Bienheureux les cœurs purs, ils verront Dieu.

Certes, selon sa grandeur et sa gloire inénarrable, nul ne peut voir Dieu et vivre, car le Père est insaisissable ; mais selon son amour, sa bonté et sa toute-puissance, il accorde à ceux qui l’aiment de voir Dieu, et c’est ce que prophétisaient les prophètes, car ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

Ainsi l’homme par lui-même ne verra pas Dieu, mais lui, Dieu, sera vu des hommes s’il le veut, de qui il veut, quand il veut, comme il veut : car Dieu peut tout : il a été vu autrefois grâce à l’Esprit selon la prophétie, puis il a été vu grâce au Fils selon l’adoption, et il sera vu dans le royaume des cieux selon la paternité, car l’Esprit prépare d’avance l’homme pour le Fils de Dieu, le Fils le conduit au Père, et le Père lui donne l’incorruptibilité et la vie éternelle qui résultent pour chacun de la vue de Dieu. Car, de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, ainsi ceux qui voient Dieu sont en Dieu et participent à sa splendeur. Car la splendeur de Dieu vivifie : ils participent donc à sa vie, ceux qui voient Dieu.

MÉDITATION DU JOUR

Pour toute l’humanité

Selon le livre d’Isaïe, l’Oint, l’Envoyé avec l’Esprit du Seigneur, est aussi le Serviteur du Seigneur élu, sur qui repose l’Esprit de Dieu : Voici mon serviteur que je soutiensmon élu en qui mon âme se complaît. J’ai mis sur lui mon esprit (Is 42, 1). On sait que le Serviteur du Seigneur est révélé dans le livre d’Isaïe comme le véritable homme des douleurs : le Messie souffrant pour les péchés du monde (cf. Is 53). Et, simultanément, il est celui même qui reçoit la mission de porter de véritables fruits de salut pour toute l’humanité : Il présentera aux nations le droit (Is 42, 1) ; et il deviendra l’alliance du peuple, la lumière des nations (v. 6) ; pour que mon salut atteigne aux extrémités de la terre (Is 49, 6). Les textes prophétiques cités ici, nous devons les lire à la lumière de l’Évangile, de même que, pour sa part, le Nouveau Testament reçoit de la lumière admirable de ces textes vétéro-testamentaires une clarté particulière. Le prophète présente le Messie comme celui qui vient dans l’Esprit Saint, comme celui qui possède la plénitude de cet Esprit en lui et, en même temps, pour les autres, pour Israël, pour toutes les nations, pour toute l’humanité. La plénitude de l’Esprit de Dieu s’accompagne de nombreux dons, les biens du salut, destinés spécialement aux pauvres et à ceux qui souffrent, à tous ceux qui ouvrent leur cœur à ces dons, parfois à travers l’expérience douloureuse de leur propre existence, mais avant tout dans la disponibilité intérieure qui provient de la foi.

St Jean-Paul II

Jean-Paul II, pape de 1978 à 2005, a été canonisé en 2014. / Lettre encyclique Dominum et vivificantem, 18 mai 1986, n° 16.

PAPE FRANÇOIS: catéchèse sur la messe (6)

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi, 3 janvier 2018

[Multimédia]

Lien quotidien paroissial

Mecredi 15 décembre

PAROLE DE DIEU DU JOUR : Matthieu 21,28-32

COMMENTAIRE

Cette simple parabole se transforme en violente polémique contre les grands-prêtres et les anciens. Cela se comprend, vu leur rôle hostile face à Jésus, jusque dans sa Passion, dont Jésus sait que l’heure approche. À l’époque, il y a eu différentes réactions à Jésus, comme c’est le cas de nos jours. Certains se prenaient pour des personnes privilégiées, ayant droit aux premières places. Les autres, tels que les collecteurs d’impôts et les pécheurs, ayant reconnu leur indigence, étaient plus ouverts à Jésus et à son message. Jésus, dont la vie a été un « oui » au Père, veut que notre « oui » soit authentique et sincère. Dans ma propre vie, il y a différentes réponses au Seigneur. Je prie afin de reconnaître mon besoin du Seigneur et pour m’ouvrir à ses dons. Mon vide intérieur peut devenir un espace pour le Seigneur. Ma fragilité me tourne-t-elle vers le Seigneur ou vers moi-même ? Je désire la vraie liberté et je prie pour voir le Seigneur plus clairement, afin de l’aimer plus sincèrement.

MÉDITATION DU JOUR

Croire savoir et savoir croire

Voilà Jésus à Jérusalem, en prise avec les savants de Dieu. Mais aux questions pièges, Jésus répond par d’autres questions pièges et les savants de Dieu se taisent. Le temps du silence, Jésus raconte une histoire. Celle d’un homme qui avait deux fils. Celle de Dieu qui, parmi des enfants, comptait des savants et des ignorants. Les premiers croyaient savoir et les seconds savaient croire.

Croire savoir est une illusion que nous tenons devant nous en bouclier pour nous défendre des assauts de l’angoisse. À l’angoisse du doute dans le discernement, j’oppose ce que je crois savoir de la volonté de Dieu. À l’angoisse de la culpabilité, j’oppose ce que je crois savoir de mon application rigoureuse de la Loi. À l’angoisse de la mort, j’oppose ce que je crois savoir du salut et de mes droits à y prétendre. Je crois savoir un certain nombre de choses sur Dieu, et en particulier celles qui arrangent mes petites affaires. Voilà en moi le pharisien, le scribe, le sacrificateur zélé et pinailleur. Mais qui m’apprendra à savoir croire ?

À en croire les paroles de Jésus, il se pourrait que les péagers et les prostituées soient les maîtres en matière de foi pure. Pourquoi ? Parce qu’ils ne croient rien savoir, si ce n’est qu’ils ne sont pas grand-chose et qu’ils ne pèsent pas lourd sur la balance des savants de Dieu. Ils ont appris à croire depuis « l’en-bas », selon ce lieu [ainsi] désigné par Maurice Bellet. Savoir croire, c’est entendre de« l’en-bas » cette parole d’Évangile et savoir qu’elle est dite pour moi par Dieu lui-même.

Marion Muller-Colard

Marion Muller-Colard est écrivain et théologienne protestante. / Éclats d’Évangile, Bayard/Labor et Fides, 2017, pp. 319-320.

PAPE FRANÇOIS: catéchèse sur la messe (5)

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi 20 décembre 2017

[Multimédia]

INFORMATION MESSES DE LA TOUSSAINT / DEFUNTS 2011

Les messes seront bien célébrées et sécurisées

Samedi 31 octobre
18h30 messe à Pontcharra s/Turdine

Dimanche 1er novembre Fête de la Toussaint
9h30 messe à St Clément

Lundi 2 novembre Fête des défunts
19h messe à St André

Pour le déplacement : préciser sur l’attestation «  participe à la messe » avec l’heure et le lieu

A compter du 3 et non plus du 2 Novembre et jusqu’au 1er Décembre:
aucune messe, aucun baptême, aucun mariage ne sera célébré en communauté.
Les cérémonies de funérailles sont maintenues et célébrées dans nos églises dans la limite fixée par le gouvernement à 30 personnes.